CCars news l'infos camping-cars Camping-car, fourgon aménagé, camping et caravaning, l'actualité en direct 24/7.

Un hiver en Grèce en camping car

La Grèce est un pays qui fait rêver…. c’est donc notre choix de destination pour cet hiver 2017.
Nous quittons la France en Septembre, traversons l’Italie, la Slovénie, La Bosnie, le Monténegro, L’Albanie pour rejoindre le nord de la Grèce en novembre.

La Grèce fait partie de l’Europe, nous n’avons donc pas de problème de change. Le wifi est disponible dans la majeure partie du Pays. L’anglais se parle couramment heureusement, car le Grec, c’est très très difficile et nous sommes encore perplexes devant leur alphabet.
Les routes sont à peu près correctes, du grand bonheur après la traversée de l’Albanie par la montagne ! Même si la conduite Grecque apparaît comme le sport national, les bandes d’arrêt d’urgence, les zones de stationnement et la ligne continue n’ont pas la même signification ici. Nous remarquons également un nombre impressionnant de voitures sans plaque d’immatriculation. Et mobylettes ou motos, c’est sans casque ! Nous apprenons à anticiper tous ces débordements avec une ultime consigne quotidienne : méfiance….. Le gasoil est au même prix qu’en France et les autoroutes, dès qu’on passe en classe 3 (véhicule +2,20m) sont assez onéreuse et se paient en espèces.

Notre périple prévoit le tour de la Grèce avec un arrêt sur les sites touristiques incontournables en supplément. La côte est absolument splendide, les criques, les falaises et le turquoise des mers incomparables.
les météores —–

Malheureusement, la pollution des déchets jetés n’importe ou et n’importe comment reste un problème majeur. C’est sale, vraiment très très sale. Il n’est pas rare de voir des tas de détritus le long des montagnes, les containers à poubelles quand ils existent ne sont pas toujours vidés, et les ordures brulent le long des fossés, nous avons la fumé et l’odeur en prime….
Nous pratiquons le camping sauvage avec discrétion et  sans problème (suivant l’incontournable Park4Night), la majorité des campings sont fermés l’hiver et les aires de camping car n’existent pratiquement pas ici. Seul bémol, nous nous sommes retrouvés en prison pour vol d’électricité…. (alors que le parking était indiqué avec électricité gratuite — voir l’article à ce sujet)
Pour les services, c’est épique, si l’eau ne pose aucun problème, les vidanges cassettes et eaux grises restent la difficulté majeure. Nous avons même trouvé un camping qui nous a fait vider dans la rivière !
Nous avons été surpris et attristés par la multitude de chats et chiens abandonnés et errants. Ils ne sont pas toutefois faméliques, les Grecs les nourrissent et ils sont peut-être tout compte fait plus heureux que ceux que nous remarquons partout auprès des maisons, attachés courts en plein air, sans abris et sans jamais sortir.
Pour nos courses quotidiennes, nous avons privilégié les supermarkets locaux. Tout est pratiquement disponible, sauf nos incontournables coup de coeur français (le camembert et le pâté entre autres). Nous avons apprécié particulièrement le « sweet wine », les yaourths à la Grèque (attention à l’ajout d’huile et de gélatine).  Nous avons eu la chance de pouvoir acheter du poisson au port. Les prix sont très corrects.
Pour le linge sale, la laverie, c’est un peu l’ancêtre de nos pressings, on dépose le linge et on le récupère deux jours plus tard.
Au restaurant, le « Giros » est un incontournable. On demande une « pita Giros », ça coute environ 2 € et c’est délicieux ! Sinon, d’un bout à l’autre de la Grèce, les menus sont les mêmes, grillades, poisson frits, calamars grillés, brochettes etc.

Deux adresses à retenir : – le garage Fiat à Patras – vidange + tous les filtres = 120 € et une super trouvaille : OLYMPIC engineering à PYRGOS (Archimidous 5) pour pose d’une batterie et panneaux solaires avec un personnel très compétent, un accueil fantastique et des prix corrects. (pour ce dernier, il y a possibilité de dormir sur le parking devant pour les travaux).
l’accueil Grec, c’est le jour ou la nuit ! aussi bien incroyablement gentils, aussi bien incroyablement désagréables….
En règle générale, il a fait beau le long de la côte (rarement plus de 20°) mais nous avons eu de nombreuses journées de pluie…
 

 
 
Nous avons passé 4 mois en Grèce.
 
Suite de l'article >

Top News