CCars news l'infos camping-cars Camping-car, fourgon aménagé, camping et caravaning, l'actualité en direct 24/7.

LEGISLATION • Stationnement des camping-cars : quelles sont les réglementations ?

Si vous comptez voyager en camping-car, vous devez connaître la réglementation concernant le stationnement. Ces règlements s’appliquent si vous êtes propriétaires ou que vous avez loué un camping-car. bivouac-camping-car-campingcaraide.jpg Camping-car : un véhicule comme les autres Bien que le camping-car possède un gabarit imposant, il s’agit d’un véhicule comme un autre. La loi stipule qu’un camping-car avec un poids inférieur à 3,5 tonnes appartient à la catégorie des véhicules M1. En tant que véhicule automobile, les camping-cars jouissent des mêmes règles pour sa circulation et son stationnement sur la voie publique. Se garer le long de la chaussée est autorisé excepté pour les camping-cars avec un tonnage ou un gabarit spécifique. Comme tout véhicule, celui-ci doit respecter le Code de la route quand il se gare. Ainsi, il doit éviter les stationnements gênants : visibilité insuffisante, proximité d’intersection, virage, etc. Les réglementations en camping-car Dans les textes, le camping-car est aussi appelé autocaravane, signifiant caravane automotrice. Il est considéré comme un véhicule et un moyen de séjour à quelques détails près. Ainsi, il n’existe pas de permis spécifique destiné au camping-car. Chaque passager doit posséder sa propre ceinture de sécurité. De plus, il faut que les passagers soient attachés avec une ceinture de sécurité homologuée lorsque le véhicule roule. Il est interdit également de quitter votre place pour aller vous étendre sur le lit ou encore préparer du café. Les camping-cars doivent également respecter les limites de chargement. Le poids du véhicule est un élément important concernant la réglementation en camping-car. Dans l’éventualité d’un dépassement de poids autorisé, vous risquez une amende et une immobilisation du véhicule. Le camping-cariste doit aussi observer les mêmes règles de conduite qu’une voiture. Toutefois, les camping-cars, de plus de 7 mètres doivent, garder une distance de sécurité hors agglomération. Ainsi, vous devez conserver une distance d’au moins 50 mètres derrière l’ensemble de véhicules et derrière les poids lourds. Aussi, sur une route avec plus de deux voies dans le même sens, vous ne devez utiliser que les deux voies les plus à droite. Comme une voiture, il doit aussi faire des entretiens, antipollution, et contrôles techniques. Ce dernier doit être effectué avant le 4e anniversaire de la première mise en circulation du camping-car. Vous êtes dans l’obligation de renouveler le contrôle tous les deux ans. Différences entre stationnement et camping Faire la distinction entre camper et stationner est très important pour un camping-cariste. En effet, camper et stationner en camping-car sont deux points différents. Un camping-car est considéré comme en stationnement quand il n’utilise pas de cale ou de vérin. C’est également le cas quand aucune de ses installations ne déborde à l’extérieur du gabarit routier. Il peut notamment s’agir de marchepied, auvent, baie ouverte, etc. Un camping-car est également considéré comme en stationnement si le camping-cariste ne pratique aucun acte de camping. Notamment, l’installation de table, de chaise, de linge, de BBQ, etc. Un camping-car est considéré comme en camping s’il effectue tous les points cités. Notamment, si vous déployez votre marchepied durablement, si vous sortez une chaise ou si vous calez vos roues. Codes de réglementation du stationnement en camping-car Sachez que si vous conduisez un camping-car, vous serez soumis aux mêmes dispositions que la voiture. Ainsi, vous devez observer les règles de conduite comme le stationnement. Un camping-car est considéré par les textes comme un véhicule de catégorie M1. Selon l’article R311-1 qui se trouve dans le Code de la route, ce type de véhicule a été construit afin de transporter plusieurs personnes. À part le siège du conducteur, ce véhicule comporte également huit places assises au maximum. Le règlement du stationnement en camping-car prend également en compte le Code général des collectivités territoriales pour la réglementation. Celui-ci peut concerner le stationnement sur la voie publique. Il prend en compte également du Code de l’urbanisme pour la réglementation concernant le stationnement sur un domaine privé. Il faut savoir que les Marie et les préfets peuvent prendre des arrêtés municipaux. Comme le fait d’interdire aux camping-cars l’accès des voies de circulation pendant certaines heures. Ils ont également la possibilité de réglementer le stationnement des camping-cars en zone urbaine. Stationnement d’un camping-car sur un terrain privé Vous êtes libre de stationner votre camping-car sur votre propriété si vous le souhaitez. Si votre terrain est en copropriété, vous êtes dans l’obligation de vous référer au règlement de celui-ci. Vous pouvez également stationner votre camping-car sur un terrain privé qui ne vous appartient pas. Toutefois, vous devez demander l’accord du propriétaire pour pouvoir le faire. Vous devez savoir que vous avez l’opportunité de stationner, sur le terrain d’une autre personne, durant 3mois/an, que ce soit consécutif ou non. Il faut savoir que lorsque vous stationnez sur un terrain privé, vous êtes exempté de taxe de séjour. Vous allez devoir payer une taxe dans le cas où vous stationneriez dans un camping ou sur une aire d’accueil payante. Stationnement d’un camping-car sur la voie publique Sachez que le camping-car est considéré comme étant une vraie voiture, selon le Code de la route. De ce fait, vous avez la possibilité de camper telle que celle-ci. Le stationnement est permis dans l’éventualité où votre véhicule ne gêne pas. Vous devez également vous stationner de façon à ne pas être dangereux ni abusif. Ainsi, vous devez veiller à : Ne pas être une gêne à la visibilité des autres usagers de la route Ne pas cacher les feux ou les panneaux de circulation Laisser un espace suffisant entre votre camping-car et la ligne continue si elle est présente. L’objectif est de permettre aux autres véhicules de circuler sans franchir ni chevaucher la ligne. Respecter les éventuels arrêts pris par le maire de la ville où vous vous trouvez. Notez qu’il est vous est possible de stationner sur la voie publique au maximum pendant 7 jours ininterrompues. Vous devez également bien faire attention, aux différents panneaux qui pourraient vous indiquer l’interdiction ou l’autorisation de stationner en tant que camping-car. Ce genre de panneaux est d’habitude visible à l’entrée de la commune et des parkings concernés. Statistiques: Posté par campingcaraide — il y a 43 minutes
Suite de l'article >

Top News